BANDES RIVERAINES

D’une largeur minimale de 10 à 15 mètres entre le milieu aquatique et le milieu terrestre, la bande riveraine est essentielle pour protéger les habitats et la faune aquatique et terrestre. La construction d’habitations et les activités forestières et agricoles peuvent détruire les écosystèmes aquatiques (lacs et rivières) ou compromettre fortement leur pérennité. Vous pouvez obtenir plus d’informations concernant la bande riveraine en vous rendant sur le site du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques.

Il est aussi possible de consulter le Règlement de contrôle intérimaire sur la protection des plans d’eau sur le site de la MRC du Granit.

L’APLM a pour mission de protéger et mettre en valeur la richesse du lac Mégantic et son bassin versant pour le bien de tous et aussi pour les générations futures.

Fondée en 1984 par un groupe de citoyens préoccupés par la santé du lac Mégantic, l’APLM poursuit sa mission grâce à l’implication soutenue de ses membres, des acteurs du milieu et de la population.

L’APLM entend poursuivre son implication amorcée il y a 35 ans notamment pour:

  • contribuer au contrôle des espèces exotiques envahissantes (ex. myriophylle à épi) et des algues bleu-vert;
  • assurer les suivis de la qualité de l’eau;
  • mettre en place les plans d’intervention dans le bassin versant du lac Mégantic;
  • l’imiter l’érosion, la sédimentation et la pollution;
  • favoriser l’harmonisation des usages sur le lac.

Vous pouvez contribuer à protéger la richesse collective qu’est le lac Mégantic et son bassin versant en devenant membre de l’APLM.

Le lac Mégantic est un milieu naturel d’une grande richesse apprécié de plusieurs utilisateurs. Chacun peut contribuer à sa protection et favoriser une cohabitation harmonieuse en appliquant les gestes mentionnés dans le dépliant Quiétude sur le lac Mégantic.

Pour plus d’informations, branchez-vous à la page Facebook de l’APLM.

ALGUES BLEU-VERT

Les algues bleu-vert, dont le nom scientifique est « cyanobactéries », sont des microorganismes qui existent depuis plus de trois milliards d’années. Elles sont naturellement présentes dans les lacs et les rivières du Québec à de faibles densités. Elles ne causent généralement pas de problème. Cependant, sous certaines conditions, les algues bleu-vert se reproduisent rapidement et en abondance. Elles forment alors ce qu’on appelle des « fleurs d’eau ». Vous pouvez obtenir plus d’informations concernant les algues bleu-vert en vous rendant sur le site du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques de même que sur le site du Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Scroll Up